Tissage et mécanisme

Diane T. Tremblay


9 février au 17 mai

« Dans cette production, j'ai voulu sortir du dessin traditionnel. [...] J'ai questionné la trame. Je me suis inspirée de la complexité du monde en perpétuelle réorganisation, de l'agencement des mécanismes, de l'idée de réseau. J'ai représenté entre autres des objets, petites machines qui servent à embobiner. La ligne, devenue fil, s'est emmêlée. Métaphores d'un système, ces images sont l'expression de sa fragilité. » - Diane T. Tremblay

À propos de l'artiste

Diane T. Tremblay a présenté son travail dans plusieurs expositions individuelles et collectives. Détentrice d'une maîtrise en Arts visuels, son parcours artistique s'est enrichi de vingt-cinq années d'enseignement en arts visuels au niveau collégial.

Saguenéenne d'origine, elle s'est impliquée activement dans le milieu artistique montréalais. Ainsi, elle a co-dirigé la galerie Dare-Dare de 1985 à 1990. Par la suite, Diane T. Tremblay a partagé son temps entre l'enseignement à temps partiel et la création.

Le début de son parcours artistique est jalonné par la création de trois installations qui ont été présentées notamment à la galerie Powerhouse (La centrale) 1986, à l'École nationale de théâtre (Festival de théâtre des Amériques 1987), au Musée de la ville de Lachine 1994.

Les expositions individuelles subséquentes ont présenté une démarche axée sur l'utilisation du vêtement personnel comme support en peinture et matériau de sculpture. De 1998 à 2010, Usure et Utilité ainsi qu'Habitus ont été présentées à Montréal et dans plusieurs autres villes du Québec.

Depuis 2012, Diane T. Tremblay utilise uniquement du papier et de l'encre noire. Les expositions Peuplement, Déplacement, Tissage et Mécanisme ainsi créées ont été présentées à Amos, Montréal, Mont-Laurier, Trois-Rivières, Gatineau.

http://dianettremblay.com