un incontournable

au coeur de la Beauce

Marius Barbeau (1883-1969)

Charles Marius Barbeau est l'un des premiers ethnologues québécois. Il est le fondateur, au Canada, des études professionnelles en FOLKLORE, aujourd'hui appelées ethnologie.

Son enfance se passe à Sainte-Marie, en Beauce. Musique et folklore viennent meubler la vie quotidienne. Sa mère Virginie Morency avait étudié le piano et le chant. Son père Charles savait des chansons, des contes, jouait du violon et faisait danser des gigues et des reels.

En 1894, à l'âge de 11 ans, le jeune Marius va au collège et fait la connaissance de l'abbé Prosper Vincent, prêtre huron qui éveille chez lui son inclinaison à l'étude de l'Homme. Il poursuit ses études en droit à l'Université Laval et est admis au Barreau. Il obtient une bourse Rhodes pour aller étudier à l'Université d'Oxford à Londres, puis à la Sorbonne, à Paris.

De retour au pays en 1911, le Musée national d'Ottawa, du Service géologique du Canada, l'embauche comme anthropologue. À ses débuts, il fait une étude des dialectes et de la phonétique des autochtones. Équipé d'un phonographe Edison, muni de cylindres de cire, il enregistre les contes et les chansons.
Il dira

je m'intéresse à ce qu'ils pensent, à leur conception du bonheur, à leurs chants funèbres, à leur morale, à leur art, à leur sculpture — Marius Barbeau

Marius Barbeau etnologue - Musée Marius BarbeauEn 1914, Marius Barbeau recueille des contes populaires et des chansons folkloriques à Loretteville, dans Charlevoix, dans Kamouraska et en Beauce. En collaboration avec Édouard-Zothique Massicotte, il réunit à Montréal et dans Le Richelieu, 2 000 chansons. Il transcrit et publie. En 1916, il est élu président de l'American Folklore Society. Grâce à ses publications, il travaille avec des artistes du groupe des Sept, tels A.Y. Jackson, Ernest MacMillan et Emily Carr. De plus, chaque année il va collectionner dans l'Est et dans l'Ouest Canadien.

Le parcours exceptionnel de ce grand humaniste a ouvert la voie aux Archives de Folklore et aux musées. Son oeuvre comprend au-delà de 6 000 chansons ou mélodies du Canada français, à peu près 13 000 textes, autour de 400 contes, 50 volumes, 600 articles et 2 000 artéfacts ou objets de musée. Matériaux de base et source infinie pour les artistes d'aujourd'hui et de demain.

Marius Barbeau s'éteint le 27 février 1969 à Ottawa.

Le Musée Marius-Barbeau est fier de ce personnage d'importance historique nationale : anthropologue, ethnologue, spécialiste des cultures autochtones, linguiste, folkloriste et historien de l'art. Il a ouvert la voie à l'universalité.

notre art moderne ne pourra se développer de façon originale si nos artistes, nos créateurs d'aujourd'hui ne connaissent pas leur folklore, leurs traditions. - Marius Barbeau